Préparer son voyage

4 méthodes pour améliorer son anglais en 4 mois

« Brian is peut-être in the kitchen » mais vous, vous êtes un peu dans les choux niveau maîtrise de l’anglais ? Découvrez des méthodes express pour progresser « finger in the nose » en quelques mois seulement.

Regarder des séries en anglais

Vous rêviez d’une excuse en or pour enchaîner les épisodes de vos séries préférées : tenez, c’est cadeau. À condition de les regarder en anglais, of course. En plus d’un format court et donc facile à caser dans votre emploi du temps, les séries présentent l’avantage de planter un univers que vous aurez plaisir à retrouver, de multiplier les références culturelles (les paysages, l’alimentation…) et de proposer plein d’expressions idiomatiques plus faciles à déchiffrer dans leur contexte.
Pensez aux accents, et choisissez la série en fonction de votre destination : « Shetland » pour Edimbourg, « The Crown » pour Londres, « Mystery Road », la mini-série australienne d’Arte lancée au début de l’été pour Sydney ou Canberra, la géniale « Madmen » pour les Etats-Unis, avec un langage à la fois assez soutenu et compréhensible.

La technique des petits pas :

  • Commencez par regarder en VOSTFR (Version Originale Sous-Titrée Français)
  • Lorsque vous vous sentez à peu près à l’aise, passez au VOSTEN, avec un sous-titrage en anglais
  • Puis place à la VO : pas de panique si vous ne captez pas tout, la compréhension globale est un excellent moyen de progresser.

Lire en anglais

Et pas seulement les consignes de sécurité dans le métro : « Beware of trapping your hands in the doors » c’est utile, mais ça a ses limites. Préférez un roman contemporain (inutile d’apprendre du vocabulaire tombé en désuétude), ou regardez du côté de l’actualité : rendez-vous par exemple sur le site de la BBC ou de The Economist. Le tout est d’être régulier, et assidu : comme dit le fameux dicton, un créneau de 20 minutes par jour vaut mieux que deux tu l’auras. 

Bon à savoir :
Sur www.loyalbooks.com, vous trouverez des milliers de livres électroniques en anglais à télécharger gratuitement.

Ecouter la radio en anglais

Les films offrent l’image en soutien de compréhension, la lecture permet de moduler la vitesse de déchiffrage : place à un niveau de difficulté supplémentaire avec la radio (liste des radios en anglais ici). Mention très bien pour les formats interviews qui structurent la discussion en questions/réponses et facilitent la compréhension. Et pour les programmes quotidiens courts comme les infos ou la météo : grâce à la répétition, vous reconnaîtrez plus facilement le vocabulaire et les constructions de phrases utilisées.

Zoom sur les podcasts
Il en existe certains spécialement dédiés à l’apprentissage de la langue, comme « Business English Pod », parfait pour s’initier au vocabulaire du monde de l’entreprise.
Mais vous trouverez aussi votre bonheur selon vos centres d’intérêt : Footballramble pour le sport, Good food pour la cuisine, Dear sugars pour le développement personnel…

Fréquenter des anglophones

C’est sans hésiter la meilleure façon de progresser rapidement, aussi bien en compréhension qu’en expression. C’est aussi le meilleur moyen de vous décoincer, car votre niveau est sans doute meilleur que vous ne le pensez. Avoir l’impression d’être ridicule lorsqu’on parle une langue étrangère est une spécificité bien française, et c’est pourtant loin d’être le cas (sauf si vous le faites avec un béret et une baguette de pain dans la bouche). Pour vous en convaincre, demandez-vous ce que vous penseriez d’un étranger qui tente de parler français, avec ses erreurs et son accent pas très au point. C’est « cute », un point c’est tout.

Des pistes pour trouver des anglophones quand on n’en a pas sous la main :

  • Proposer des services de baby-sitting auprès d’enfants anglophones
  • Aller boire un verre dans un pub
  • Rencontrer des expats et participer à leurs évènements grâce aux groupes Facebook :American Expats in Paris, British Expats in Paris Group
  • Faire fonctionner votre réseau pour entrer en contact via Skype avec un(e) anglophone, et lui proposer 20 minutes de conversation en français, puis 20 minutes en anglais.

Durant les préparatifs de votre voyage, allez-vous autant assurer niveau langue que niveau budget ? On vous donne ici toutes les pistes pour le boucler avant de partir !


LES BONS PLANS GLOBE-TROTTER PLACE

Quand on a de grands projets d'avenir et une belle histoire à écrire, il est important de rester motivé.
Et si vous vous abonniez à notre newsletter pour recevoir des sources d'inspiration et des astuces personnalisées ?

Rejoignez la communauté

Échangez avec la communauté Globe-Trotter Place pour donner à vos envies une plus grande résonance. Partagez ici vos aventures, vos quêtes de sens, vos rêves d'ailleurs... Venez chercher des réponses !

CV en anglais
auriane (une réponse)

PVT Canada
auriane (une réponse)

Universités Londres
Léna (0 réponses)

Accéder aux discussions

Bons plans

Envie de partir à l'autre bout du monde ou juste en week-end ? Préparez votre voyage, en pensant aussi budget !

Vous êtes une âme voyageuse entre 18 et 30 ans(1)… Découvrez l’offre Globe-Trotter by CAIDF : un compte bancaire et une carte internationale avec paiements et frais gratuits à l’étranger !

close

Civilité *

Vous souhaitez être contacté :

Validation de sécurité : 2 + 2 ?

* champs obligatoires

Montréal ou Toronto ? Profitez du pack « Bienvenue au Canada » : la Banque Nationale du Canada vous réserve une offre spéciale si vous êtes client Globe-Trotter !

Ils en parlent

Paul, 22 ans

« Quand on se rend compte qu’on a pas de billets de train pour se rendre à l’aéroport de Brisbane, avoir les paiements gratuits à l’étranger, c’est carrément pratique ! »

La Tribune de l’assurance

« Le Crédit Agricole d’Ile-de-France simplifie le voyage des jeunes Franciliens de moins de 30 ans. »

Vous avez aimé cet article, vous avez une question ?

Poster un commentaire

Après votre commentaire, indiquez votre nom et votre e-mail (qui ne sera pas publié)