Préparer son voyage

Un imprévu ? Une solution !

« La vie c’est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber », comme dirait ce bon vieux Forest Gump. En voyage, c’est sur les meilleurs chocolats que vous tomberez mais certains imprévus peuvent aussi se mettre sur votre route. On est plus facilement déstabilisés à l’étranger, mais pas question de les laisser gâcher le séjour : on vous donne quelques clés pour mieux vous préparer, et les affronter.

Les bons réflexes à avoir avant de partir

– Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères met à disposition des fiches « Conseils aux voyageurs », en fonction de leur pays de destination. Risques politiques ou sanitaires, recommandations, conseils santé, infos de dernière minute… : une sélection dans le menu déroulant et vous obtenez toutes les informations nécessaires, spécifiques au lieu dans lequel vous vous rendez. Pensez à les consulter avant votre départ !

– Pour un séjour de moins de 6 mois, qu’il concerne des études, un job ou du tourisme, inscrivez-vous sur l’application Ariane, ouverte à tous les ressortissants français. Vous recevrez ainsi une notification avec des consignes de sécurité si un évènement a lieu dans votre pays de destination, pendant votre séjour. De plus, la personne de votre choix, dont vous renseignerez les coordonnées, pourra également être prévenue. L’inscription se fait en quelques clics, en créant un compte utilisateur et en renseignant les détails de votre voyage.

– Votre séjour dure plus de six mois ? Vous pouvez vous inscrire au registre des Français à l’étranger. Cette démarche, gratuite, n’est pas obligatoire mais vivement recommandée pour faciliter des démarches administratives mais aussi pour être contacté en cas d’urgence, si la situation de votre pays de destination le justifie.

– Enregistrez dans votre mobile les numéros d’urgence locaux de votre assurance et du consulat. Liste des coordonnées en cliquant ici.

– Faites un scan de vos pièces d’identité et envoyez-les sur votre adresse mail, pour en avoir un exemplaire lors de la demande de renouvellement en cas de perte ou de vol.

– Soyez réglo sur les vaccins, et n’hésitez pas à consulter un médecin avant votre départ pour vous assurer que tout est ok à ce niveau ! Veillez à bénéficier d’une couverture maladie et prévoyez de préférence une assurance rapatriement.

– Pour éviter les mauvaises surprises administratives, vérifiez attentivement les conditions d’entrée et de séjour sur le territoire de destination.

– Avoir un budget correctement ficelé, c’est bien, avoir des moyens de paiement adaptés, c’est encore mieux… Découvrez l’offre Globe Trotter avec paiement et retrait gratuit à l’étranger !

En cas de perte ou vol de vos documents importants

Premier réflexe si vous n’êtes plus en possession de vos moyens de paiement : faire opposition.
Le service commun à toutes les banques pour les demandes d’opposition est joignable au 0 892 705 705 (7 jours/7, 24 heures/24, coût d’un appel vers un numéro fixe + service payant, depuis un téléphone fixe ou mobile)

Pour une opposition de carte bancaire du Crédit Agricole Ile-de-France, appelez le +(33) 9 69 39 92 91(Centre SOS Carte du Crédit Agricole, ouvert 7 jours/7 et 24 h/24 – coût d’un appel vers un numéro fixe)

Retrouvez dans notre article consacré toutes les étapes à suivre dans cette situation !

Concernant vos papiers d’identité, deux solutions :
En cas de vol : déposez une déclaration auprès des autorités de polices locales, puis à l’ambassade ou au consulat le plus proche.
En cas de perte : déclarez la perte à l’ambassade ou au consulat le plus proche, ainsi qu’aux autorités locales seulement si cette formalité est nécessaire pour être en situation régulière dans votre pays de destination.

On vous remettra alors un exemplaire de la déclaration de perte ou de vol, que vous aurez à présenter au moment de faire renouveler vos papiers d’identité.

La nouvelle demande peut être faite en mairie, à l’ambassade ou au consulat.

Retrouvez tous les conseils à suivre sur le site de France Diplomatie.

Bon à savoir
Vous avez retrouvé vos papiers après les avoir déclarés volés ou perdus ? Attention, ils sont invalidés informatiquement, et ne remplissent plus leur fonction : restituez-les à l’administration chargée du renouvellement de votre document.

Vous avez un pépin de santé

Evidemment, vous n’aviez pas vraiment budgété la poisse… Pas de panique, vos soins médicaux peuvent être pris en charge :

– Si vous partez en Europe, la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) prouve vos droits à l’assurance maladie et vous permet de bénéficier d’une prise en charge sur place, en fonction de la légalisation en vigueur et des formalités du pays de séjour. Selon ces éléments, soit les frais seront automatiquement avancés, soit vous devrez les payez mais serez remboursés sur place par l’organisme de sécurité sociale du pays où vous vous trouvez.

Comment obtenir la CEAM ? En vous y prenant 15 jours avant votre départ…
– … via votre compte Ameli en quelques clics seulement, par téléphone au 36 46 (service 0,06 €/min + prix appel)
– … via l’appli Ameli pour iOS ou Android
– … ou encore directement sur place, dans votre caisse primaire.
Vous vous y êtes pris trop tard et vous partez dans moins de 15 jours : un certificat provisoire de remplacement peut vous être remis, valable trois mois, en attendant la CEAM définitive.

Bon à savoir
Les formalités relatives à l’utilisation de la CEAM varient selon le pays où vous allez, consultez tous les détails sur cette page du site du Cleiss, Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale).

– Si vous partez hors de l’Europe, seuls les soins médicaux urgents et imprévus pourront peut-être vous être remboursés à votre retour en France, mais vous aurez à les avancer. Conservez bien les prescriptions, factures et justificatifs de paiements, puis à votre retour en France, adressez-les à votre caisse d’assurance maladie, accompagnés du formulaire S3125, « Soins reçus à l’étranger », téléchargeable ici.  

Le médecin conseil de votre caisse examinera vos justificatifs afin de juger s’ils relèvent d’une situation d’urgence, et justifient un remboursement.

Bon à savoir
Dans certains pays (Asie, Etats-Unis, Canada…), les frais médicaux sont très élevés, et vous avez vraiment intérêt à souscrire un contrat d’assistance ou d’assurance spécifique : découvrez toutes les infos à connaître à ce sujet !

Vous êtes victime d’une agression

Voici les premiers réflexes à avoir, si vous n’avez pas de séquelles physiques nécessitant une consultation ou une hospitalisation :
– Portez plainte auprès des autorités locales.
– Prévenez le consulat pour les informer des circonstances et des modalités de l’agression. Le consulat pourra vous accompagner dans la démarche de dépôt de plainte, mais aussi vous orienter si besoin vers la bonne structure pour vous apporter un soutien psychologique.
– Contactez votre assurance afin de l’informer des faits : selon votre contrat, elle pourra éventuellement vous apporter une aide de première nécessité.

Les autorités françaises ont mis au point un guide complet pour venir en aide aux victimes françaises à l’étranger, que ce soit dans le cadre d’un évènement individuel (comme une agression) ou collectif (comme un attentat).

Enfin, un numéro a été mis en place par le réseau associatif France Victimes, qui réunit et coordonne l’action des associations d’aide aux victimes. Le 11606 est un numéro gratuit ouvert 7 jours sur 7, 365 jours par an. Attention, le numéro est accessible depuis la France, mais les français à l’étranger devront composer le 00 33 1 80 52 33 76.
Le service est aussi joignable par mail à l’adresse victimes@france-victimes.fr, ou via le formulaire en ligne.

Bon à savoir
Vous l’avez vu tout au long de cet article, le consulat est un partenaire indispensable de votre voyage à l’étranger, en cas d’imprévu. À la liste de ce qu’il peut également faire, sachez qu’en cas de difficultés financières, le consulat peut vous orienter dans les démarches pour que vos proches vous fassent parvenir rapidement une somme d’argent. En cas de maladie, il est aussi de son ressort de vous mettre en relation avec un médecin agréé par ses services, et pourra vous fournir une liste de médecins spécialisés.
Le mémo éco-responsable
Une version dématérialisée de votre CEAM est dispo dans la rubrique « mes informations » de votre compte ameli ainsi que sur l’application : inutile donc d’imprimer la version papier, non seulement vous faites un mini cadeau à la planète, et en plus vous ne vous encombrez pas d’un document de plus dans votre portefeuille, que vous risquez d’égarer !

Copyright : jackmac34 / Pixabay


LES BONS PLANS GLOBE-TROTTER PLACE

Quand on a de grands projets d'avenir et une belle histoire à écrire, il est important de rester motivé.
Et si vous vous abonniez à notre newsletter pour recevoir des sources d'inspiration et des astuces personnalisées ?

Rejoignez la communauté

Échangez avec la communauté Globe-Trotter Place pour donner à vos envies une plus grande résonance. Partagez ici vos aventures, vos quêtes de sens, vos rêves d'ailleurs... Venez chercher des réponses !

Recherche d’appartement
julia (une réponse)

Auberge de jeunesse en Australie
adeline (0 réponses)

Accéder aux discussions

Bons plans

Envie de partir à l'autre bout du monde ou juste en week-end ? Préparez votre voyage, en pensant aussi budget !

Vous êtes une âme voyageuse entre 18 et 30 ans(1)… Découvrez l’offre Globe-Trotter by CAIDF : un compte bancaire et une carte internationale avec paiements et frais gratuits à l’étranger !

close

Civilité *

Vous souhaitez être contacté :

Validation de sécurité : 7 + 1 ?

* champs obligatoires

Montréal ou Toronto ? Profitez du pack « Bienvenue au Canada » : la Banque Nationale du Canada vous réserve une offre spéciale si vous êtes client Globe-Trotter !

Ils en parlent

Paul, 22 ans

« Quand on se rend compte qu’on a pas de billets de train pour se rendre à l’aéroport de Brisbane, avoir les paiements gratuits à l’étranger, c’est carrément pratique ! »

La Tribune de l’assurance

« Le Crédit Agricole d’Ile-de-France simplifie le voyage des jeunes Franciliens de moins de 30 ans. »

Vous avez aimé cet article, vous avez une question ?

Poster un commentaire

Après votre commentaire, indiquez votre nom et votre e-mail (qui ne sera pas publié)