Globe-Trotter Place

Se divertir

Quels types de jeux vidéo composent l’esport ?

Contrairement à ce qu’on peut croire, l’esport ne date pas d’hier. Les premiers jeux en réseau multijoueurs apparaissent dans les années 1980. Et avec l’avènement d’Internet dix ans plus tard, le monde esportif connaît une croissance fulgurante, devenant un énorme écosystème qui gravite autour des jeux vidéo. On vous explique lesquels font tourner la machine.

Les jeux vidéo, du loisir à la compétition

Si la plupart des jeux vidéo ont pour objectif premier de s’amuser, certaines licences ont rapidement acquis une dimension compétitive. Par exemple, les bornes d’arcade intégraient un système de score à battre pour attiser la concurrence. D’ailleurs, les premières compétitions d’esport ont eu lieu sur arcade. Bien entendu, tous les types de jeux ne disposent pas d’un potentiel compétitif.

Cela dit, pas besoin de chercher bien loin pour trouver des genres vidéoludiques favorisant la compétition, il suffit de s’inspirer de la réalité. Ainsi, les jeux de sport, de combat et de course, qui forment la grande famille des jeux de simulation, se sont imposés d’eux-mêmes dans l’esport. Parmi les plus célèbres, on trouve bien sûr la licence des jeux FIFA pour le football, les sagas Street Fighter et Super Smash Bros. pour le « versus fighting » ou encore le titre Rocket League, qui allie course de voiture et football.

Le champ de bataille, un terrain parfait pour la rivalité

Pourtant, c’est la sortie en 1998 du jeu StarCraft qui fait vraiment décoller l’esport. Avec StarCraft II, sorti en 2010, la licence rencontre un immense succès en Corée du Sud. Ce jeu de stratégie en temps réel (ou RTS pour « Real Time Strategy ») devient rapidement le théâtre de grandes compétitions. Le principe est simple mais efficace : deux joueurs s’affrontent via différentes factions extraterrestres pour triompher de la civilisation adverse, en lui livrant une bataille acharnée.

En parallèle, puisqu’on parle de bataille, parlons des jeux de tir (ou FPS, pour « First-person shooter »). Là encore, sur le papier, c’est très simple : deux équipes s’opposent, essayant de vaincre les adversaires avant d’être éliminés. Counter Strike: Global Offensive, abrégé en CS:GO, est le premier jeu à s’imposer dans cette catégorie. Il est vite rejoint par la licence Call of Duty puis, plus récemment, par Overwatch, Valorant ou encore Apex Legends.

Puis arrive, au début des années 2010, l’ère des arènes de bataille. Communément appelés des MOBA, pour Multiplayer Online Battle Arena, ces jeux créent un engouement sans précédent. Avec des titres emblématiques comme Dota 2 ou le très célèbre League of Legends, ce type de jeu oppose deux équipes, là encore, mais chaque joueur incarne cette fois un personnage spécifique, à la manière des jeux de rôle. Ainsi, grâce aux pouvoirs des personnages incarnés et à la cohésion d’équipe, vous devez détruire la base adverse avant que la vôtre ne tombe.

L’important, c’est de s’amuser

Finalement, que vous jouiez seul ou en équipe, le type de jeu vidéo importe assez peu, tant qu’il vous permet de vous mettre à l’épreuve et de dépasser vos limites. L’esport cultive ainsi l’esprit de compétition et, s’il peut prendre des proportions importantes parfois, il est important de rappeler qu’au bout du compte, ce n’est qu’un jeu. Alors, avant toute chose, amusez-vous !


Vous avez aimé cet article, vous avez une question ?

Poster un commentaire

Après votre commentaire, indiquez votre nom et votre e-mail (qui ne sera pas publié)