Travailler

Les éco-gestes à mettre en place dans votre nouveau job à l’étranger

Nouveau pays, nouveau job, nouveaux collègues, nouvelle opportunité d’adopter encore plus de réflexes pour réduire votre empreinte carbone au travail… Et peut-être de convertir certains de vos collègues ! Les pistes pour mettre les mauvaises habitudes à la retraite.

Bonne résolution numéro 1 : limiter la consommation de votre matériel de travail

Selon l’ADEME, 21% de la consommation d’électricité d’une entreprise est lié au fonctionnement de ses équipements informatiques. Adoptez les bons réflexes lorsque vous utilisez votre ordinateur et votre mobile, pour économiser à la fois votre batterie et la consommation énergétiques de vos outils de travail :

  • Passez en mode « économie d’énergie » et réglez les paramètres afin que vos écrans se mettent en veille plus rapidement, et gagnent en autonomie.
  • Lors de ces démarches, pensez aussi à l’imprimante et au photocopieur, qu’on a tendance à oublier ! En mode « attente », le photocopieur consomme par exemple 80% de son énergie. 
  • Évitez les économiseurs d’écran animés, qui se contentent de baisser la luminosité mais empêchent la mise en veille de votre ordi.
  • Lorsque vous quittez votre poste de travail pour moins d’une heure la veille suffit, mais au-delà de cette durée prenez l’habitude d’éteindre totalement votre ordinateur.
  • Vous avez un poste fixe sur lequel on peut vous joindre ? C’est l’occasion de passer votre téléphone portable en mode avion, afin de désactiver les fonctions énergivores comme le GPS, le Bluetooth, le Wi-Fi…
  • Lorsque vous avez une grande quantité de fichiers à imprimer, vous consommez moins d’énergie en imprimant un seul exemplaire et en le photocopiant, qu’en lançant toutes les impressions.
Top 5 (ou plutôt Flop 5) des équipements de bureau les moins économes

5. Téléphone portable
4. Tablette
3. Ordinateur portable
2. Ordinateur fixe
1. Internet
Sources : ADEME et GreenIt
Bonne résolution numéro 2 : réduire le gaspillage d’encre et de papier

Contrairement à ce à quoi on pouvait s’attendre, l’essor du numérique n’a pas servi la consommation de papier : elle représente toujours 75% des déchets en entreprise. Des pistes pour réduire la note des postes papiers et encre.

  • Lorsque vous imprimez, pensez à supprimer les photos, pubs etc.. qui apparaissent à l’écran mais dont vous n’avez pas besoin.
  • Utilisez des logiciels (qui allègent les impressions, en supprimant les espaces inutiles et les images : reportez-vous à l’encadré ci-dessous ! 
  • Au moment de l’impression, sélectionnez l’option « mode brouillon », et lancez-la en noir et blanc, recto et verso.
  • Si votre entreprise fait remplir les cartouches d’encre et toner vides, pensez à les collecter. Le cas échéant, renseignez-vous sur la présence d’une poubelle prévue pour leur recyclage.
  • Pour les impressions de tracts, brochures etc.., optimisez la mise en page avant impression : réduisez la taille des interlignes et celle des marges.
  • Pour les autres impressions à usage personnel, pensez à réutiliser les pages de brouillon imprimées sur un seul côté.
  • Lorsque vous produisez un document en version numérique, mettez-vous à la place du destinataire et demandez-vous comment faciliter la lecture en ligne pour éviter l’impression.
  • Respectez les consignes de tri mises en place dans l’entreprise et n’hésitez pas à leur soumettre des idées pour améliorer leurs pratiques : un conseil valable en particulier si votre boîte ne met pas à disposition des poubelles différentes pour le papier et les cartons.
Bon à savoir
Green IT, qui rassemble des acteurs du numérique responsable et ouvre à la sobriété numérique et la « lowtech » propose une sélection de trois applications permettant de supprimer le contenu inutile avant impression, et de diviser par six le nombre de pages imprimées : découvrez dans cet article les principales informations concernant GreenPrint, PrintWhatYouLike, et PrintFriendly.
Bonne résolution numéro 3 : faire un usage plus responsable des mails et d’internet

On envoie des mails plus vite que notre ombre, on navigue sur le web à l’aveugle : chaque fois, on sollicite aussi bien nos équipements que les câbles, serveurs, et autres unités de stockage, et nous consommons de l’énergie. Des bonnes pratiques sont à adopter pour limiter la casse. 

  • Le nombre de destinataires d’un mail a un véritable impact environnemental, surtout si le mail est lourd. Prenez l’habitude de bien cibler vos destinataires, en évitant en particulier d’utiliser à chaque fois la solution « répondre à tous » lorsque l’envoi est collectif.
  • Allégez vos mails, en étant attentif aux pièces jointes : lorsque vous avez besoin d’en envoyer, utilisez des fichiers compressés, des PDF basse définition ou des documents rendus « light » par un des logiciels présenté dans l’encadré ci-dessus.
  • Dans la mesure du possible, remplacez les pièces jointes par un lien hypertexte ou URL. Votre entreprise dispos sûrement de dossiers de partage : vous réduisez votre empreinte carbone en les utilisant au lieu d’envoyer par mail à plusieurs destinataires des fichiers lourds.
  • Vous avez reçu un mail avec une pièce jointe auquel vous avez besoin de répondre : supprimez le fichier attaché de votre réponse, pour qu’il ne « pèse » pas aussi dans votre nouvel envoi.
  • Pour éviter d’encombrer votre stockage, téléchargez un logiciel anti-spam, et supprimez régulièrement les mails dont vous n’avez plus besoin.
  • Lors de l’envoi de vos courriels, utilisez le format HTML seulement si c’est indispensable : il est en moyenne douze fois plus lourd qu’un format texte.
  • Les signatures électroniques augmentent le poids des emails et donc leur empreinte carbone.

L’entreprise en exige peut-être une avec logo pour les mails sortants. Si c’est le cas, suggérez l’utilisation d’une image en basse définition. Pour les mails au sein de l’entreprise, une signature alternative sans logo peut-être utilisée.

Bon à savoir
Paradoxalement, les logos bien intentionnés mentionnant « Pour préserver la nature, n’imprimez pas cet e-mail » pèsent lourd aussi dans les courriels… Mieux vaut les remplacer par une simple phrase au format texte, beaucoup plus légère.
  • Lorsque vous voulez vous rendre sur un site internet et que vous passez par un moteur de recherche, vous sollicitez des serveurs qui consomment du CO2. Pour limiter cet impact, trois solutions : enregistrez vos adresse habituelles dans vos favoris, y accéder via votre historique, ou passer par Google, mais avec des mots-clés ciblés et pertinents, pour limiter au maximum les nouvelles recherches.
  • Quand vous souhaitez revenir à l’écran précédent ou passer à l’écran suivant, pensez à utiliser les flèches « reculer » et « avancer » de votre barre d’adresse : cette fonction permet d’économiser le rechargement des pages.
  • Fermez les onglets dont vous ne vous servez plus, en particulier si vous êtes connecté à un réseau social, car il recharge la page en continu et consomme donc de l’énergie pour effectuer sa mise à jour tant que l’onglet est ouvert.
Bonne résolution numéro 4 : radiateurs et clim, éviter la surchauffe !

Selon l’ADEME, le chauffage représente une part de 50% dans la totalité des dépenses en énergie dans les entreprises. Vous n’êtes sans doute pas seul dans votre bureau, mais ces éco-gestes sont l’occasion d’engager le dialogue avec vos collègues sur des questions qui concernent tous, et chacun !

  • Avant d’ouvrir une fenêtre pour aérer en hiver, éteignez les radiateurs.
  • Pour conserver la chaleur produite par les radiateurs, fermez bien les portes, en particulier celles qui communiquent avec des zones moins bien chauffées : couloir, salle de réunion non utilisée, local à photocopie, escaliers… Le soir, fermez les volets ou les rideaux.
  • En été, lorsqu’il fait trop chaud au bureau, créez des courants d’air le matin, en ouvrant plusieurs fenêtres avant que la chaleur ne soit trop forte.
  • La clim consomme beaucoup : l’utilisation de ventilateurs peut être une bonne alternative, à condition de bien penser à les éteindre en partant !
  • Lorsque la clim ou les ventilateurs fonctionnent, les fenêtres doivent être bien fermées. Avant de faire fonctionner la clim, essayez de baisser les stores : quand le soleil tape sur les vitres, cela suffit à faire chuter la température de la pièce de quelques degrés.
  • Adaptez votre tenue à la température, pour ajouter un pull plutôt que de remonter le chauffage et faire tomber la veste plutôt que de lancer la clim !
Bon à savoir
Vous avez l’habitude de vous retrouver entre collègues pour la traditionnelle « pause café » ? Prêchez la bonne parole en suggérant d’utiliser un mug plutôt qu’un gobelet jetable, et proposez l’achat de gros conditionnements pour le sucre et les biscuits, afin de réduire les emballages !

Votre journée de travail est terminée ? Les éco-gestes, ça continue aussi à la maison ! Que vous viviez seul ou en coloc, on vous donne ici toutes les pistes pour renforcer vos bonnes habitudes écologiques et en acquérir de nouvelles !

La parenthèse éco-responsable
Chaque année, l’ADEME organise la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets : l’occasion de tester de nouvelles pratiques en entreprise comme un espace troc ou une journée « un objet apporté un objet pris », durant laquelle tous les collaborateurs peuvent apporter des objets inutilisés et trouver leur bonheur parmi ceux des autres !

Copyright : Brooke Cagle Unsplash


LES BONS PLANS GLOBE-TROTTER PLACE

Quand on a de grands projets d'avenir et une belle histoire à écrire, il est important de rester motivé.
Et si vous vous abonniez à notre newsletter pour recevoir des sources d'inspiration et des astuces personnalisées ?

Rejoignez la communauté

Échangez avec la communauté Globe-Trotter Place pour donner à vos envies une plus grande résonance. Partagez ici vos aventures, vos quêtes de sens, vos rêves d'ailleurs... Venez chercher des réponses !

Recherche d’appartement
julia (une réponse)

Auberge de jeunesse en Australie
adeline (0 réponses)

Accéder aux discussions

Bons plans

Vous êtes à la recherche de votre premier job ? D'une expérience spécifique ? Ou hésitez à franchir le pas pour devenir votre propre patron ? Suivez nos conseils !

Jeunes d’Avenirs Recrut’(1) est une app pour rechercher un job : tips pour créer son CV, chatbot pour sélectionner les offres… et veille géolocalisée ! Découvrez l’app essentielle.

Envie d’entreprendre, de créer, de concrétiser votre passion ? Participez aux Cafés de la création(2) et venez rencontrer des partenaires qui vous aideront à construire votre projet.

Vous avez aimé cet article, vous avez une question ?

Poster un commentaire

Après votre commentaire, indiquez votre nom et votre e-mail (qui ne sera pas publié)