Préparer son voyage

Gagner de la place dans la valise

Il y a ceux pour qui le meilleur moment du voyage, c’est quand on glisse les maillots de bain dans la valise, et ceux qui procrastinent cette corvée jusqu’à la dernière minute. Objectif numéro 1 : gagner de la place dans la valise. Nos conseils pour la boucler sans la bâcler !

Conseil numéro 1 : emporter ce qu’il faut, et juste ce qu’il faut

C’est évidemment la première règle à respecter pour voyager léger : quelques recommandations pour ne pas vous emballer sur les quantités.

Faire une « to take list »

C’est la version bagage de votre to-do list : noter ce dont vous avez besoin avant de remplir votre valise, afin de ne rien oublier sans pour autant succomber au syndrome du « 17 ou 18 pulls, après tout, qu’est-ce que ça change ? »

Divisez votre liste en trois :

  • Les vêtements et accessoires
  • Les trousses de toilettes et de pharmacie
  • Le reste : multimedia, livres…

Prévoir la bonne quantité de vêtements

À ne pas faire : pratiquer l’équation « nombre de jours à l’étranger x 47 »
À préférer : la règle du « divisé par 2 » : pour 15 jours, prévoyez 7-8 tenues.

Bien sûr, cette règle est variable, en particulier si vous partez pour plusieurs semaines ou plusieurs mois et que vous avez une machine à laver à disposition.

Privilégier les combinaisons

L’idée est de pouvoir varier les combinaisons de hauts et de bas, pour créer différentes tenues. Pour cela, gardez en tête la règle des 1 – 3 : un bas (jupe, short, bermuda, pantalon…) pour trois hauts.
Pour pouvoir combiner à loisir, optez pour une valise « capsule », autrement dit composée de basiques assortis, qui peuvent tous être associés entre eux.

Ne laisser entrer que les habitués

Inutile de vous encombrer de vêtements que vous n’êtes pas surs de porter. Favorisez les pièces que vous aimez, dans lesquelles vous vous sentez à l’aise, et qui vous vont : c’est le moment d’essayer tous les vêtements que vous comptez emmener, pour vous en assurer.

Miser sur les deux en un

Pour limiter la place prise dan la valise, favorisez les vêtements et accessoires à double emploi : un paréo peut être utilisé en écharpe pour une soirée fraîche ou durant votre trajet en avion. Une chemise en jean pourra servir aussi de veste, et une pochette glissée dans votre bagage cabine, pour votre passeport et votre carte d’embarquement, pourra être recyclée en sac porté main en cas de soirée un peu chic !

Et comme vous n’êtes pas très en avance et qu’on est très sympas, on vous mâche le travail avec cette checklist complète du voyageur, à télécharger pour ne rien oublier !


Conseil numéro 2 : choisir la bonne technique de remplissage

Contrairement aux idées reçues, plier vos vêtements n’est pas la meilleure solution gain de place. Piochez parmi ces techniques celle qui vous permettra de réduire le volume de vos affaires.

Le bundle wrap : cette technique de l’empilage malin part d’un constat simple. Allongés, vos vêtements prennent moins de place et marquent moins les faux plis. Superposez vos hauts (chemises, sweats, t-shirts…) dans la valise, dépliés, en laissant dépasser les manches. Puis procédez de la même façon avec les pantalons, en laissant dépasser le bas. Enfin, repliez sur le tas ainsi formé les manches, et les bas de pantalons. Une méthode à privilégier si vous avez la possibilité, une fois sur place, de ranger vos vêtements ailleurs. S’ils sont amenés à rester dans la valise, ce n’est pas la configuration idéale pour en prendre un puisque vous aurez à bouger tous les autres. Démo en images !

Bon à savoir
Si vous optez pour cette technique, placez au dessus du tas les vêtements les plus froissables.

Les housses sous vide : il vous suffit de glisser vos vêtements dedans, de refermer ce contenant en plastique puis d’aspirer l’air avec un aspirateur. Les vêtements sont alors comprimés, et leur volume divisé par quatre.
Deux mises en garde à ce sujet : vous allez gagner énormément de place dans votre valise mais attention, le poids de vos vêtements reste identique ! D’autre part, assurez-vous, au retour, d’avoir la possibilité d’aspirer l’air pour recommencer le processus…

La méthode KonMari : Marie Kondo, la Japonaise aux 8 millions de lecteurs créatrice de la méthode KonMari, affirme qu’ « en pliant correctement on peut diviser l’encombrement par deux ou par trois ». Plier « correctement », c’est adopter le pliage vertical : il consiste à rabattre les manches des vêtements pour former un rectangle, de plier le rectangle ainsi obtenu en trois, et de les ranger à la vertical plutôt que de les superposer.  Une méthode testée et approuvée pour gagner de la place, tout en vous laissant la possibilité de voir les vêtements disponibles dans la valise et de piocher facilement ceux qu’il faut.

Bon à savoir
Des dizaines de tutos sont disponibles sur Youtube sur la méthode de pliage vertical, en tapant « Pliage Marie Kondo » par exemple. Découvrez ici son pliage spécial valise !

Le roulage : Une astuce gain de place à réserver aux vêtements « infroissables » : ici, on commence aussi par former un rectangle, puis on roule en serrant le plus possible, afin d’obtenir des « boudins » qui peuvent s’empiler dans la valise, pour une utilisation de l’espace optimale.

Le Ranger Packing : c’est une technique améliorée du roulage, également appelée « méthode des nems ». Empruntée aux militaires, cette astuce repose aussi sur les vêtements roulés, mais consiste à constituer des tenues et à rouler ensemble les pièces qui la composent, afin d’obtenir des boudins très compacts et extrêmement pratiques : vous n’avez plus qu’à en piocher un par jour, et vous êtes tranquille !

La méthode est très bien expliquée dans cette vidéo, que l’on vous conseille de visionner !

Bon à savoir
Les « packing cubes », ou « organiseurs de voyage », sont une excellente solution pour mieux remplir votre valise. Ces contenants de taille variable permettent de séparer vos vêtements par catégorie et de les comprimer, pour une valise bien pleine, et bien rangée !


Conseil numéro 3 : ne pas négliger les accessoires

On a tendance à les préparer et les intégrer à la valise à la fin, pensant qu’ils ne prendront pas trop de place. Mais niveau encombrement, les accessoires sont loin d’être accessoires. Quelques astuces gain de place :

Plutôt qu’une grande trousse de toilettes et pharmacie, prévoyez quatre petites : une pour les soins (démaquillage, savons…), une pour le maquillage, une pour les produits solaires et une pour les médicaments. Vous pourrez plus facilement les glisser entre deux piles de vêtements que si vous en avez une seule, encombrante.

Pour transporter votre lingerie sans déformer vos soutien-gorge, empilez-les, et glissez-les par exemple sur le côté de la valise, pour combler un trou.

Pour optimiser la contenance de votre valise, chaque recoin compte : vous pouvez placer dans les espaces vides vos soutien-gorge, culottes, mais aussi chaussettes : profitez-en pour glisser dans les chaussettes vos objets cassants, qui seront ainsi bien protégés. Remplissez aussi l’espace à l’intérieur de vos chaussures : vous gagnerez de la place tout en évitant qu’elles soient écrasées dans la valise.

Pour transporter vos chaussures, déposez-les dans un sac en toile (qui pourra servir sur place de sac d’appoint ou sac à linge sale), ou placez les semelles sales dans un bonnet de douche.

Concernant le contenu de votre trousse de toilettes, le conseil suivant est valable si vous l’emmenez avec vous en cabine, où les quantités de liquide sont limitées, mais aussi pour diminuer le poids de votre bagage en soute et rachetez ce dont vous avez besoin sur place, après quelques jours. Prélevez seulement des petites quantités de vos crèmes, démaquillants et fonds de teint, que vous pourrez mettre dans une boîte à lentille. Pour le fard à paupières, recouvrez quelques cotons tiges de plusieurs couleurs et placez-les dans une boîte de Tic-tac ou un sac en plastique.

Bon à savoir
Vous mettez des produits liquides dans votre valise en soute ?
Pour éviter que les bouteilles ne se déversent durant le voyage, mettez un morceau de film alimentaire en plastique sur l’embout avant de le refermer à l’aide du bouchon plastique.
Et pour vos poudres de maquillage, placez un morceau de coton à l’intérieur de la boîte, pour diminuer l’impact des chocs.

Vous avez besoin d’embarquer des béquilles, des médicaments, ou encore un drone ? Découvrez ici les précautions à prendre !

Crédits photos : iStock – seb_ra

La parenthèse éco-responsable
Réduire le poids de vos bagages représente aussi un enjeu écologique : selon l’Ademe, réduire ses bagages de 15kg peut économiser entre 100 et 200kg équivalent CO2 sur un trajet en avion Londres-Tenerife…

LES BONS PLANS GLOBE-TROTTER PLACE

Quand on a de grands projets d'avenir et une belle histoire à écrire, il est important de rester motivé.
Et si vous vous abonniez à notre newsletter pour recevoir des sources d'inspiration et des astuces personnalisées ?

Rejoignez la communauté

Échangez avec la communauté Globe-Trotter Place pour donner à vos envies une plus grande résonance. Partagez ici vos aventures, vos quêtes de sens, vos rêves d'ailleurs... Venez chercher des réponses !

Travailler à San Francisco
luna88 (une réponse)

Question légale en entretien ?
momo91 (une réponse)

Travailler en Nouvelle-Zélande
mariong (0 réponses)

Accéder aux discussions

Bons plans

Envie de partir à l'autre bout du monde ou juste en week-end ? Préparez votre voyage, en pensant aussi budget !

Vous êtes une âme voyageuse entre 18 et 30 ans(1)… Découvrez l’offre Globe-Trotter by CAIDF : un compte bancaire et une carte internationale avec paiements et frais gratuits à l’étranger !

close

Civilité *

Vous souhaitez être contacté :

Validation de sécurité : 8 + 2 ?

* champs obligatoires

Montréal ou Toronto ? Profitez du pack « Bienvenue au Canada » : la Banque Nationale du Canada vous réserve une offre spéciale si vous êtes client Globe-Trotter !

Ils en parlent

Paul, 22 ans

« Quand on se rend compte qu’on a pas de billets de train pour se rendre à l’aéroport de Brisbane, avoir les paiements gratuits à l’étranger, c’est carrément pratique ! »

La Tribune de l’assurance

« Le Crédit Agricole d’Ile-de-France simplifie le voyage des jeunes Franciliens de moins de 30 ans. »

Vous avez aimé cet article, vous avez une question ?

Poster un commentaire

Après votre commentaire, indiquez votre nom et votre e-mail (qui ne sera pas publié)