Globe-Trotter Place

Préparer son voyage

Comment concilier voyage et écologie ?

Vous aimez parcourir le monde, découvrir de nouvelles cultures et faire des rencontres enrichissantes ? Mais vous êtes aussi soucieux de l’avenir de la planète. La team Globe-Trotter Place vous donne quelques pistes pour repenser votre manière de voyager. Il existe aujourd’hui des modes de tourisme respectueux de la nature, limitant l’impact écologique des voyageurs. On vous en dit plus.

Sortez des sentiers battus

L’afflux massif de touristes impacte durablement la nature. Présents en nombre sur une même zone, ils peuvent entraîner un pic de pollution, agir négativement sur une flore et une faune déjà fragilisées. En voyageant dans des pays moins visités, l’impact de votre voyage sera, en partie, diminué. Il est conseillé de rester plus longtemps dans une même ville, de limiter les déplacements. Aussi appelée Slow Travel, cette nouvelle manière de voyager permet de découvrir votre destination dans ses moindres détails tout en limitant votre empreinte carbone.

Découvrez les trésors locaux

Pour beaucoup de Français, vacances riment avec séjour à l’étranger. La France regorge pourtant de trésors naturels, historiques et architecturaux. En voyageant dans des territoires proches de chez vous, votre impact écologique est très limité. Nul besoin de prendre l’avion, vous pouvez ici préférer le train, un moyen de transport émettant peu de pollution. Le covoiturage est aussi un moyen de transport à la fois pratique et écologique.

Optez pour un séjour certifié responsable

Conscients des enjeux écologiques d’aujourd’hui et de demain, de nombreux acteurs du tourisme font des choix forts en la matière. Certains hébergements, certifiés responsables, adoptent des normes environnementales élevées, en réduisant leurs déchets, en cuisinant local, en proposant des systèmes d’assainissement économes en eau. 

Bon à savoir
Si l’avion est connu pour son fort et négatif impact sur la planète, les bateaux, plus particulièrement les croisières, le sont tout autant. Il s’agit même du type de séjour le plus polluant.

Oubliez l’achat de souvenirs inutiles

Autre tradition pour le moins peu écologique, l’achat de souvenirs (hors artisanat). En plus de vous faire économiser quelques euros, refuser de succomber à l’appel de ces vendeurs de gadgets vous permet d’agir directement sur l’environnement. Ce qui n’est pas acheté ne devient pas un déchet. Mieux, en réduisant la demande, vous encouragez les fabricants à réduire leur production sur le long terme.

La parenthèse écoresponsable
Pour continuer à voyager sans culpabiliser, il est également possible d’adopter de bonnes habitudes dès la préparation des bagages. En voyageant léger, vous réduisez votre empreinte carbone. La soute de l’avion ou votre coffre de voiture est moins chargé, moins lourd, entraînant une baisse de consommation de carburant.

Bons plans

Envie de partir à l'autre bout du monde ou juste en week-end ? Préparez votre voyage, en pensant aussi budget !

Vous êtes une âme voyageuse entre 18 et 30 ans(1)… Découvrez l’offre Globe-Trotter by CAIDF : un compte bancaire et une carte internationale avec paiements et frais gratuits à l’étranger !

close

Civilité *

Vous souhaitez être contacté :

Validation de sécurité : 9 + 7 ?

* champs obligatoires

Montréal ou Toronto ? Profitez du pack « Bienvenue au Canada » : la Banque Nationale du Canada vous réserve une offre spéciale si vous êtes client Globe-Trotter !

Ils en parlent

Paul, 22 ans

« Quand on se rend compte qu’on a pas de billets de train pour se rendre à l’aéroport de Brisbane, avoir les paiements gratuits à l’étranger, c’est carrément pratique ! »

La Tribune de l’assurance

« Le Crédit Agricole d’Ile-de-France simplifie le voyage des jeunes Franciliens de moins de 30 ans. »

Vous avez aimé cet article, vous avez une question ?

Poster un commentaire

Après votre commentaire, indiquez votre nom et votre e-mail (qui ne sera pas publié)